Tursan Vidéo

Incendie des restes de la Chapelle du Couvent des Augustins

Article Sud Ouest + Archives et Photos

Lithographie datant de 1844

Histoire du couvent

L’abbé Benoît Lamarque 1816 – 1842

Arrivant à Geaune après avoir été curé de Saint Cricq -Vileneuve et de Sort, l’abbé Lamarque ne manqua pas de remarquer l’état ruineux de l’ancien couvent des Augustins. Cet ancien couvent détruit on le suppose en même temps que l’église en septembre 1569 sous les coups terribles des armées protestantes, aux ordres de Gabriel de Lorges, Comte de Montgoméry. Il a été attribué beaucoup plus tard en forme de donation à l’Hospice de Roquefort par Napoléon 1er , le 7 septembre 1809. L’administration de l’Hospice négligea l’entretien des bâtiments et le couvent se trouva livré au pillage. L’abbé Lamarque conscient de la valeur historique du monument se décida à sauver tout ce qui pouvait être sauvé, tout particulièrement la tour qui, manquant d’appuis, n’aurait pas tardé à crouler au sol. Muni d’une autorisation de la Commission Administrative de l’Hospice approuvée par le Préfet, l’abbé Lamarque se rendit occupant de ces lieux, en décidant d’y ouvrir une école primaire de filles qui fut confiée à quatre personnes de la localité, qui prirent, on n’en connaît pas la raison, le nom de Sœurs de la Providence. Ainsi s’arrêta la démolition du couvent qui avait longtemps servi de carrière à quiconque voulait bâtir. Il suffirait de sonder à peine les murs des maisons de Geaune, édifiées à cette époque, pour retrouver des pierres de ce couvent. ( Bulletin paroissial de l''abbé Cazaunau années 1960, Archives départementales)

Images après l'incendie de 2020

Tour des Augustins

Nb total de visiteurs: 39551
Nb de visiteurs aujourdhui: 53
Nb visiteurs connectés: 1